FORMATION CONTINUE POUR LES VETERINAIRES
CATALOGUE

Réf : 06-i2-g-4 - Année : 2006
La tuberculose, une zoonose toujours d'actualité : le point sur l'épidémio-surveillance en ferme et le dépistage en abattoir

Formateur : Professeur  MAINIL Jacques,   Diplôme principal : Docteur en Médecine Vétérinaire
 
Domaine : Réglementations
Thème : Denrées alimentaires
Espèce : Denrées Alimentaires
 
Nature de la formation : Exposé théorique à connotation pratique
Type de contenu :
Niveau de la formation :
Durée : 3 heures    Fractionnement :
Nombre de PFCC potentiels :
 
Public cible : Vétérinaires Actifs dans le domaine des denrées alimentaires
Prérequis souhaités : Aucun
Nombres d'apprenants : min. : 0 - max. : 0
 
Justifications: Bien que la Belgique aie un statut officiellement indemne, il demeure quelques foyers récurrents... la pression de détection ayant été diminuée, parce que parfois inefficace ou mal effectuée (tuberculination générale), il y a peut-être lieu de sensibiliser à nouveau les experts en abattoir, mais aussi les praticiens sur le terrain...
 
Objectifs : Au terme de la formation, l'apprenant sera capable d'expliquer à un éleveur (ou à un confrère praticien) les raisons de la persistance de la maladie tuberculose et des bactéries de la tuberculose (mycobactéries) chez les animaux domestiques et l'homme, des problèmes de dépistage des animaux infectés, voire malades, et d'analyser et interpréter de manière critique les résultats des tests de diagnostic et de dépistage et les commentaires faits dans la presse générale ou spécialisée.
 
Résumé : Exposé introductif du Professeur Jacques Mainil (30 min) : Mycobactéries de la tuberculose : cartes d'identité, armes et défenses

Les bactéries de la tuberculose sont des bâtonnets Gram positifs appartenant au genre Mycobacterium. De par leur constitution, ces bactéries possèdent des propriétés particulières de résistance, dont celle dite d'acido-résistance qui les rend positifs à la coloration de Ziehl-Neelsen, mais aussi des propriétés de résistance physico-chimique dans le milieu extérieur. Après cette introduction, l'exposé fera le point sur les espèces de mycobactéries responsables de la tuberculose bovine, sur leurs propriétés générales et de virulence, qui interviennent dans le développement de la maladie ½ tuberculose », dans le diagnostic des animaux infectés et dans leur identification au laboratoire de bactériologie.

Le genre Mycobacterium comprend de très nombreuses espèces, dont les trois espèces ½ classiques » de la tuberculose : Mycobacterium avium, Myc. bovis et Myc. tuberculosis ; et l'espèce responsable de la paratuberculose : Myc. paratuberculosis. Mais le genre Mycobacterium comprend de très nombreuses autres espèces, qui seront brièvement présentées dans cette première partie de l'exposé, en insistant sur leurs spectres d'hôte(s) et les problèmes éventuels de transmission inter-espèces et de santé publique.

Dans une deuxième partie, les principales propriétés des mycobactéries qui interviennent dans la pathogénie de l'infection et dans le développement de la maladie chez l'hôte seront décrites en insistant aussi sur celles qui peuvent expliquer la persistance de l'infection et/ou qui peuvent intervenir dans le dépistage des animaux infectés.

Pour terminer, la troisième partie illustrera l'ensemble des propriétés des mycobactéries dont l'homme a tiré profit pour développer des tests de diagnostic in vivo et in vitro. Une analyse critique de ces tests et de leurs résultats sera proposée comme base de discussion.

Exposé du Dr Karl Walravens : Epidémiologie et diagnostic de la tuberculose bovine

L'évolution de la prévalence dans notre pays a conduit les autorités européennes à reconnaître en 2003 le Belgique comme officiellement indemne de tuberculose bovine. Cette situation a amené à une évolution de la stratégie de contrôle mais la tuberculose bovine est toujours présente puisque 5 à 10 foyers sont toujours détectés chaque année. Tous les acteurs de la lutte doivent donc maintenir la vigilance à l'égard de la tuberculose bovine. Cette formation a donc pour but de sensibiliser et donner des outils de discernement nécessaires au maintient d'une capacité de contrôle adéquate contre cette infection.

Une première partie de cet exposé développera l'évolution de la prévalence de l'infection en Europe et en Belgique et les risques zoonotiques associés à cette infection. Nous verrons également comment les outils de typage moléculaire permettent de tracer les souches qui circulent dans notre pays et comment cet outil peut-il être intégré dans la lutte.

Une deuxième partie de l'exposé sera consacré à la description des nouveaux outils de diagnostic introduits dans le panel des tests disponibles pour identifier un animal ou un troupeau tuberculeux. Pour le diagnostic indirect de l'infection, nous verrons quels sont les performances du test de tuberculination, du test Interferon-gamma mais aussi pourquoi les tests sérologiques sont actuellement inefficaces. Nous développerons aussi comment interpréter le test PCR pour le diagnostic direct de la tuberculose.

L'exposé présentera comment ces différentes évolutions peuvent être intégrées dans une stratégie de lutte adaptée à la situation de la tuberculose bovine dans notre pays.

Exposé du Dr Nicolas Korsak : Rôles de l'expert vétérinaire à l'abattoir et mesures à suivre

Cette formation permettra à l'expert-vétérinaire officiel et au chargé de mission mandaté par l'AFSCA de comprendre le rôle crucial qu'ils doivent jouer dans le cadre de la lutte contre cette zoonose. Les localisations préférentielles du bacille tuberculeux chez le bovin seront évoquées, de même que l'aspect des lésions, qu'elles soient discrètes ou bien généralisées. La situation sanitaire belge sera présentée. De même, le rôle de la consommation de viande dans la transmission de M. bovis à l'homme sera resitué. Le formateur insistera sur les formes de tuberculose chez le bovin et sur les organes à inciser obligatoirement lors de l'inspection post-mortem à l'abattoir.

Ensuite, la tuberculose sera replacée dans un contexte légal belge et européen qui permettra de faire comprendre aux apprenants les décisions à prendre en cas de lésions tuberculeuses observées à l'abattoir. Un arbre décisionnel sera présenté à cet effet. Par ailleurs, la possibilité de transmission zoonotique via la consommation de viande (sous quelque forme que ce soit) sera également mise en perspective au cours de cet exposé.

A la fin de l'exposé, l'apprenant sera plus au faîte des actions à entreprendre en cas de découvertes de lésions tuberculeuses à l'abattoir et comprendra les implications de cette zoonose en terme de santé publique et les implications en terme de responsabilités associées à son travail de vétérinaire expert.
 
Moyens pédagogiques utilisés :  Projecteur Multi Média, PC
Notes téléchargeables : 
Lien vers site(s) : 
Evaluation(s) : 
 
  Attention, en fonction de la qualité de votre connexion, le téléchargement peut durer un certain temps.
Les notes de formation sont téléchargeables au format PDF.
Si vous ne disposez pas du logiciel Acrobat Reader, téléchargez-le en cliquant sur l'icône.

AGENDA

NOUVELLE RECHERCHE